Jeudi 16 Mai 2024

Modifier la taille du texte :

CSC - Il estime que son équipe a perdu deux points à Tizi

Rahim : «L’arbitre nous a privés d’une victoire»

Le CS Constantine n’a pas réussi à renouer avec le succès, en se contentant d’un match nul au stade 1er-Novembre de Tizi Ouzou, à l’occasion de l’affiche de la 25e journée face à la JSK. Le coach-adjoint des Vert et Noir, Azeddine Rahim, a souligné qu’au vu de la physionomie de la rencontre, son équipe a perdu deux points.

«On n’est pas bien rentrés dans le match mais au bout du premier quart d’heure, on a su maîtriser le jeu. Les joueurs ont appliqué ce qu’on a travaillé tout au long de la semaine. En deuxième période, on a dominé les débats. Il nous a manqué ce but. Nous avons créé beaucoup d’occasions, mais nous n’avons pas su les exploiter. Je félicite donc les joueurs, malgré tout. Ils ont su gérer le match avec une bonne maîtrise technique», estime l’adjoint de Amrani. Pas habitué à commenter les erreurs d’arbitrage, Rahim a dérogé à la règle cette fois-ci pour imputer ce résultat de parité à l’arbitre de la partie, Aouina, qu’il accuse d’avoir privé son équipe d’un succès. «L’arbitre nous a aussi privés de la victoire. Il y a eu un but légitime qu’il a refusé, sans oublier un penalty sur une faute flagrante sur notre attaquant, Meye, que lui seul n’a pas vue et je n’arrive pas à comprendre comment il n’a pas sifflé», dira le jeune technicien. Rahim ne manquera pas d’afficher son optimisme. «On a, certes, perdu deux points et notre place de dauphin, mais le championnat n’est pas encore terminé. On a encore six matchs à disputer, dont un en retard face à l’USMA, au stade chahid Hamlaoui. On a donc toutes nos chances de reprendre cette deuxième place au classement d’ici la fin de l’exercice», annonce-t-il et d’aborder le choc du week-end prochain, avec la réception du CRB, dans un match qui s’apparente à une finale pour cette 2e place. «On a un match important le week-end prochain, comme tout le monde le sait, face au CRB, notre concurrent direct pour cette place de dauphin qu’il occupe désormais à l’issue de cette journée de championnat. C’est un match important et qui pourrait même être décisif. On va donc axer notre travail sur cette rencontre et bien la préparer pour terminer le championnat en force», promet le coach.

Revoilà Benchaâ et Zaâlani !

Abdelkader Amrani a opéré deux changements dans le onze par rapport au dernier match, celui de la demi-finale de la coupe face au MCA, disputé le 23 avril dernier. Le coach a ainsi battu le rappel de Zaâlani dans l’axe, en remplacement de Rebiaï, alors que Benchaâ a fait son grand retour après avoir été écarté des semaines durant, en prenant la place de Temine. A noter aussi le retour du portier Kheireddine Boussouf dans les 18, en raison de la suspension de l’autre portier, Abdelmalek Necir. Une première pour Boussouf depuis l’entame de la phase retour du championnat.

Necir attend toujours sa sanction

Expulsé après la fin du match de coupe face au MCA, le 23 avril dernier, et auditionné six jours plus tard par la Commission de discipline de la LFP, la situation du portier Abdelmalek Necir reste confuse, puisque la CD ne s’est toujours pas prononcé sur son cas, près de deux semaines après son audition. Chose qui a amené la direction du CSC à solliciter, par écrit, la Commission de discipline de LFP pour l’éclairer sur la situation de son joueur et lui notifier sa sanction.

Reprise aujourd’hui

Pas de répit pour les joueurs du CSC. Ces derniers, qui ont bénéficié d’une journée de repos seulement, hier, au lendemain de leur match disputé à Tizi Ouzou face à la JSK, reprendront le chemin des entraînements aujourd’hui. Il faut dire que la programmation du choc face au CRB, pour ce vendredi, a obligé Amrani à reprendre le travail rapidement, avec désormais quatre jours seulement pour préparer cette confrontation.

R. B.

Imprimer

Revenir en haut

Copyright © Derby Presse 2024

REALISATION fawzikiffan. - HEBERGEMENT localhostdz.