Mardi 9 Avril 2024

Modifier la taille du texte :

OM 1 - 1 MCA

Le Doyen fait du surplace

Opérant quelques changements comparativement au match précédent, l’entraîneur Neghiz a voulu injecter un sang neuf à son équipe dans l’espoir de renouer avec la victoire qui la fuyait lors des cinq matchs passés. Mais les Vert et Rouge n’ont pas été dangereux en première mi-temps qui a été marquée par un niveau très rapproché entre les deux équipes, comme l’atteste le fait que le jeu soit concentré au niveau du milieu de terrain.

C’est ce qui explique du reste le peu d’occasions franches signalées de part et autre. On devait d’ailleurs attendre la 18’ pour assister à la première alerte de la partie lorsque les Mouloudéens ont réussi une belle incursion du côté droit, sauf que Hachoud n’a pas réussi à conclure cette action, en adressant un tir mou que le gardien adverse n’a pas trouvé de peine à intercepter. Les locaux vont attendre jusqu’à la demi-heure de jeu pour élever relativement leur niveau. Cela leur a permis d’assiéger la cage mouloudéenne. Mieux, ils sont parvenus à ouvrir la marque suite à un coup franc bien repris par El Ghouami, mais que l’arbitre a refusé après que son assistant a signalé l’attaquant de l’OM en position de hors- jeu. Ce ne fut pas le cas pour  Frioui qui était à deux doigts d’ouvrir la marque à la 40’, un ratage qui a failli être payé cash quelques instants après, n’était l’intervention de Chaâl qui a gagné son duel avec El Ghoumari. La deuxième période va connaître la même physionomie, puisqu’aucune équipe n’a réussi à imposer sa domination. C’est le Mouloudia qui va encore être le premier à mettre le feu dans la défense adverse, mais Frioui n’a pas profité du centre de Hachoud. Ce ne sera que partie remise pour le buteur mouloudéen qui réussira à transformer en but le joli débordement à gauche de Belkhir (68’). La joie algéroise sera de courte durée, puisque six minutes après, soit à la 74’, Badache égalise d’une jolie reprise de la tête laissant Chaâl pantois. Le gardien algérois va s’illustrer dans les derniers instants de la partie en sauvant son équipe d’un deuxième but. Le Doyen qui tablait sur un nouveau départ depuis Médéa, continue de manger son pain noir. La bande à Neghiz est à son sixième match d’affilée sans la moindre victoire.

fiche technique

Stade Imam-Lyes, temps ensoleillé, huis clos, arbitrage de Mial, Chibala et Idir

Buts : Frioui (68’) MCA , Badache (74’) OM

OM : Allaoui, Kenniche, Naas, Cherfaoui,Rebiai, Kadjabi, Belouchet, Kemoukh, Ammachi, Benallal, El Ghomari.

Entr. : Maroc

MCA : Chaal, Hachoud, Lamara, Heddad, Saadou, Harrag, Brahimi , Benyahia (Tahar), Benaldjia, Frioui, Belkhir .

Entr. : Neghiz

Une première pour Benyahia

Le onze de départ de Neghiz a connu hier une nouveauté avec l'incorporation pour la première fois cette saison du capitaine de l'équipe réserve, Benyahia. Ce dernier a été même préféré au Ghanéen Joseph Esso qui n'a pas beaucoup convaincu depuis son arrivée.

Revoilà Chaâl

Ecarté de l'équipe type depuis la défaite contre le Zamalek en Ligue des champions, le gardien Chaâl a retrouvé les bois hier. Il a profité de la petite prestation de Boutaga lors du précédent match contre le RCR.

La déception de Frioui

C’est une grosse déception que ressent l’attaquant mouloudéen, Samy Frioui, pour n’avoir pas été retenu dans la liste des 23 joueurs de la sélection nationale des joueurs locaux, appelée à disputer son premier match amical le 16 juin en cours à Oran. En effet, Frioui nourrissait de gros espoirs pour gagner la confiance de l’entraîneur national, Madjid Bougherra, surtout que ses statistiques cette saison plaident largement en sa faveur, avec 10 buts inscrits en championnat et trois en Ligue des champions. Sa moisson aurait été meilleure s’il n’avait pas été poursuivi par la guigne des blessures qui lui ont valu de rater plusieurs rencontres, aussi bien sur le plan local qu’africain. Son absence a été d’ailleurs très ressentie en match de Coupe de la ligue de laquelle son équipe a été éliminée contre l’USMA, ainsi qu’aux ¼ finale aller de la Ligue des champions face aux Marocains du WAC, un match soldé par un nul à domicile, ce qui avait hypothéqué les chances du Doyen dans la course à la qualification. Pour rappel, seul un joueur du Mouloudia a été retenu pour le stage de la sélection des locaux, à savoir le défenseur central, Mouad Haddad, l’une des révélations du championnat cette saison, et ce, pour sa première expérience en Ligue 1.

Bensaha, Rebaï et Allati ne seront pas prolongés

D’aucuns s’interrogent pourquoi la direction du Mouloudia a suspendu trois des quatre joueurs impliqués dans l’affaire de la boîte de nuit pour trois mois, alors que le quatrième, à savoir Addadi, en a pris six. Renseignements pris, Bensaha, Allati et Rebaï sont en fin de contrat, contrairement à Addadi, dont le bail s’étend encore pour une autre saison. Reste à savoir s’il sera réintégré dans le groupe une fois les six mois de suspension purgés.

Brahmia réélu au sein du bureau exécutif du COA

Le président du MCA, Amar Brahmia, a été réélu au sein du bureau exécutif du Comité olympique algérien lors de l’assemblée générale de la première instance sportive algérienne qui a renouvelé sa confiance à Abderrahmane Hamad pour le prochain mandat olympique. L’élection de Brahmia au sein du bureau exécutif est déjà critiquée dans le camp mouloudéen où l’on reproche à l’ancien coureur du Doyen de ne pas donner de temps à sa nouvelle mission à la présidence du vieux club de la capitale.

Khaled Adnane : «Le MCA est devenu un champ d’expérience»

Ancien président de la section football du Doyen, Khaled Adnane a eu un passage gagnant au sein de la direction mouloudéenne, en contribuant dans les deux Coupes d’Algérie décrochées d’affilée en 2006 et 2007. Malgré cela, l’homme a préféré se retirer des affaires du vieux club de la capitale qu’il chérit tant. Depuis 2008 d’ailleurs, il a opté pour un silence total, choisissant de s’éloigner des feux des projecteurs. Après toutes ces années de mutisme, il sort enfin de son silence pour tirer la sonnette d’alarme à propos de la situation prévalant au sein de son club de toujours. Il estime que le MCA est plus que jamais en danger. «Il est vraiment regrettable que le Doyen, qui s’apprête à célébrer son centenaire, vit une situation pareille. Ce que le club endure actuellement n’est que le fruit de longues années de bricolage. Sonatrach, qui a repris les commandes depuis 2013, assume l’entière responsabilité. Sa direction a fait du Mouloudia un véritable champ d’expériences, en confiant ses rênes à des dirigeants incompétents. Cela fait 12 ans que j’ai préféré ne faire aucune déclaration, mais je vois que la situation au MCA a atteint un degré de précarité qui ne permet pas aux enfants du club de garder le silence. Cela dit, notre club mérite mieux que les dirigeants qui ont défilé ces dernières années à ses commandes. Personnellement, j’avais quitté la direction de ce club parce que j’étais convaincu qu’on avait besoin de responsables dignes de la grandeur du MCA», s’est-il insurgé.

Réserve

OM 1 - 6 MCA

L’équipe réserve du MCA a atomisé l’O Médéa (6-1) lors du match retard joué hier matin à Médéa, dans le cadre de la mise à jour de la 21e journée du championnat. C’est le jeune attaquant Bessa, promu il y a quelques jours en équipe première, qui a eu la palme d’or dans cette rencontre en inscrivant un triplé. Son coéquipier Haïf, promu lui aussi cette semaine parmi les seniors, a inscrit un doublé. Grâce à cette large victoire, les jeunots mouloudéens se hissent à la 9e place, avec 35 points et un match en moins à livrer face au PAC.

A. B.

Imprimer

Revenir en haut

Copyright © Derby Presse 2024

REALISATION fawzikiffan. - HEBERGEMENT localhostdz.