Mardi 9 Avril 2024

Modifier la taille du texte :

Protection du football professionnel contre les dérives

Les recommandations de Abderrahmane Hammad

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Abderrahmane Hammad, a affirmé jeudi que "l'exploitation optimale et rationnelle de l'argent du domaine du sport" était désormais un impératif économique et moral, soulignant que le succès du football professionnel était tributaire de la gestion en termes d’investissement et de marketing.

"Le succès de tout système y compris professionnel, est tributaire de la gestion, en plus de la bonne concurrence entre les différentes ressources financières dans un cadre juridique sain", a déclaré M. Hammad à l’APN en réponse à une question du député Mohamed Yazid Benhamouda, concernant les préoccupations liées à la politique du ministère pour protéger le système sportif professionnel du football contre la dérive, aux modalités de financement des équipes, à l’absence de la formation et à l’inexistence de normes pour plafonner les salaires.

"La stratégie actuelle adoptée par le ministère de la Jeunesse et des Sports, notamment en ce qui concerne le volet professionnel, est bien étudiée, basée sur des études prospectives à partir du diagnostic, de l'analyse des déséquilibres et des difficultés pour proposer les solutions et élaborer des modèles de gestion appropriés", a-t-il dit.

"Nos services ont compris l'importance et la nécessité de rationaliser et de réglementer l'investissement dans le domaine sportif, et ont donc rapidement émis certaines réglementations et résolutions à cet égard, tout en révisant d'autres résolutions pour accompagner le changement.

De plus, une série de mesures ont été prises pour cela, notamment la commission intersectorielle entre le ministère et la Fédération algérienne de football   pour évaluer et réformer le système professionnel", a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le ministre a affirmé que ses services ont réalisé un diagnostic précis et détaillé de la situation du professionnalisme et ont enregistré les principales observations suivies par de nombreuses recommandations.

Infrastructures sportives

Djelfa, Skikda et Batna respirent

Concernant les structures sportives, en réponse à une question de la députée Maria Amraoui sur le programme des piscines à Djelfa, il a affirmé que le parc des structures sportives a été renforcé dans la wilaya par quatre piscines relevant du secteur de la Jeunesse et des Sports, réparties comme suit : la piscine olympique au chef-lieu de la wilaya et trois piscines semi-olympiques à Ain Oussara, Hassi Bahbah et Messaad, qui fonctionnent normalement pendant toute la saison sportive, où elles sont régulièrement soumises à des opérations de maintenance et de suivi technique.

La wilaya a "bénéficié de l'inscription de 18 opérations d'études et de réalisation des piscines de proximité dont 12 projets assignés", a-t-il ajouté.

Dans le cadre du programme complémentaire, la wilaya a bénéficié également de 17 piscines de proximité, a rappelé le ministre, précisant que les cahiers de charges pour le lancement des études ont été élaborés et adoptés en attente de les annoncer.

Sur une autre question évoquée par le député Nacer Bouaakaz (Skikda) concernant les projets gelés du secteur de la jeunesse et des sports, le ministre a affirmé que son secteur avait connu le gel de 26 investissements publics au 31 décembre 2022. Et de poursuivre que le gel avait été levé sur 8 projets en 2023.

"Dans le cadre de l'assainissement de l'investissement public et en coordination avec les autorités locales, il a été proposé la levée du gel sur 21 autres projets selon la priorité et la clôture de 5 opérations", a-t-il fait savoir, mettant en avant les efforts de son département à l'effet de relancer une dynamique de développement économique dans la région à travers le renforcement de l'infrastructure et la prise en charge des préoccupations exprimées.

Répondant à une question de la députée Fatima Rebai (Batna), le ministre a fait état de 387 structures dans la wilaya de Batna relevant de son secteur dont 303 sportives et 89 dédiées à la jeunesse, en sus de 53 autres structures communales dédiées à la jeunesse.

La wilaya de Batna a bénéficié dans le cadre de la loi de finance 2023 de plusieurs projets d'investissement ainsi que d'un important programme d'investissement au titre de la loi de finances 2024, a-t-il ajouté.

Imprimer

Revenir en haut

Copyright © Derby Presse 2024

REALISATION fawzikiffan. - HEBERGEMENT localhostdz.